Groupe Fromagers - Fermiers

Origine :

• Une demande de plusieurs éleveurs et éleveuses laitiers du nord des Hautes-Alpes de se regrouper pour une formation sur les ferments sauvages en transformation fromagère, et plus si affinités !

Vision et objectifs :

• Partager des connaissances et des savoir-faire sur la transformation fromagère (fabrication, affinage, nouvelles recettes…) à partir de lait de chèvre, de vache ou de brebis
• Mieux se connaître entre fromagers-fermiers caprins, ovins et bovins, pour favoriser les échanges (astuces de fabrication, partage de débouchés commerciaux…) et la mutualisation (achats groupés de matériel…), au-delà du Syndicat caprin et de Capr’Alp qui, jusqu’en 2016, ne fédéraient que les éleveurs caprins-lait
• Soutenir le développement des productions fermières qui attirent des jeunes (femmes et hommes), créent du lien social et redynamisent l'économie agricole locale
• Soutenir ou accompagner des éleveurs ou éleveuses qui transitent des filières longues vers des filières courtes en investissant dans la transformation à la ferme et la vente directe


dynamiques-collectives-13 dynamiques-collectives-14 dynamiques-collectives-15

Actions : 

• Formations sur les ferments sauvages et l’affinage
• Rencontres et échanges sur des fermes pour échanger sur les techniques de fabrication et renforcer les démarches individuelles de fromagers-fermiers fraîchement installé.e.s
• Rapprochement entre des fromagers-fermiers et des fromageries locales qui s’inscrivent dans une démarche de valorisation de lait cru et/ou de relocalisation alimentaire


dynamiques-collectives-16  dynamiques-collectives-18 


Volet recherche-action :
 

• Montrer que les ateliers de transformation fromagère à la ferme et les fromageries sont des éléments incontournables dans un scénario de transition agroécologique et de relocalisation alimentaire, par la création d’emploi et de valeur ajoutée sur le territoire et la maîtrise de la commercialisation
• Analyser des trajectoires d’éleveurs laitiers qui ont quitté des modes de production intensifs pour aller vers des pratiques plus durables – d’un point de vue économique, social et environnemental : adoption du séchage en grange (meilleure qualité du foin) ; passage au bio (suite à la mise en place d’une collecte par BioLait en 2016) ; transformation d’une partie du lait (à la ferme ou via une fromagerie locale) pour s’affranchir des opérateurs en circuits longs (lait payé à bas prix).
• Faire émerger des pistes d’action concrètes allant dans le sens d’une relocalisation de la filière lait (ex. débouchés commerciaux en-dehors du département, réflexion sur les races laitières locales comme la brebis brigasque…)

Article dans Reporterre sur la brebis brigasque 

Reportage sonore 

Pour aller plus loin

PDF à télécharger : 

- Guide installation ovin-caprin lait (Ariège – sous Filière Lait 2015)