Créer de la confiance

Dès la deuxième année du projet Agroécologie, la création de dynamiques collectives est apparue comme un « passage obligé » pour travailler dans la durée sur l’agroécologie. En effet, pour mobiliser dans la durée des paysan.ne.s bien occupé.e.s sur leurs fermes et souvent sollicité.e.s par ailleurs, une idée s’est imposée : re-créer du collectif. 

Le GRAAP soutient et accompagne ainsi plusieurs groupes avec un double objectif : la recherche de solutions à des problématiques locales concrètes, et la construction d’un réseau basé sur la confiance et l’entraide.

dynamiques-collectives-4 dynamiques-collectives-3

Les groupes sont composés de personnes de tous âges, avec une mixité particulièrement riche entre des personnes pratiquant l’agriculture depuis plusieurs années, voire depuis plusieurs décennies, et des jeunes qui viennent de s’installer ou qui portent un projet d’installation.
Les groupes contribuent à stimuler les échanges d’expérience et de savoir-faire, à partager de l’information, mais aussi à retisser des liens intergénérationnels en favorisant les échanges entre jeunes et moins jeunes – l’une des clés de la transmission des fermes et du renouveau du monde agricole.

La construction de rapports de confiance – qui demande du temps – est capitale pour assurer la pérennité des groupes : rapports de confiance entre les paysan.ne.s entre eux/elles, d’une part, au-delà des différences dans les systèmes de production et des divergences initiales parfois fortes sur le plan personnel, et avec les personnes animant le groupe – le plus souvent, un binôme paysan.ne-chercheur.e – d’autre part

dynamiques-collectives-4B dynamiques-collectives-4C

PDF à télécharger

La dynamique collective, moteur de la transition agroécologique (Mémoire Master 1 Université de Picardie Thibaut Linares 2016)

Linares T 2016 La Dynamique Collective, Moteur De La Transition Agroécologique